Qu'est-ce qu'une Croyance Limitante ?

On compare souvent de façon imagée l'apprentissage d'un tout jeune enfant à "une éponge absorbante". En effet, très jeune déjà, ils présentent une immense capacité à mémoriser et reproduire les actions, les expressions et les mots des personnes autour d'eux. C'est sur cette base que l'éducation prend place. La construction mentale d'un petit enfant repose essentiellement sur l'éducation de ses parents, du cercle familial et des éducateurs.

 

Mais un problème se pose lorsque l'éducation reçue contient des "croyances limitantes" pour le développement même de l'enfant.  Alors qu'est-ce qu'une croyance limitante ? C'est une information inconsciente qui tend à limiter le champs d'action, à contraindre le comportement dans une situation particulière.

Une telle croyance voit le jour lorsqu'une personne faisant autorité adresse de façon répétitive un type d'information à un enfant, ou bien se comporte régulièrement à son égard d'une façon spécifique. Cette information (ou comportement) sera assimilé et à un moment donné viendra gêner son développement normal et limiter son potentiel.

 

Voici quelques exemples :

"Si tu continue ainsi à l'école, tu vas gâcher ta vie"

"Attention, les gens autour de toi peuvent être dangereux"

"Tu n'est pas vraiment brillant mon petit"

 

Et d'autres exemples liés à l'apparence physique :

"Tu es belle, mais rien à voir avec ta soeur"

"Ah voilà notre gloutonne"

"Tes jambes sont si maigres, de vraies baguettes"

 

Il faut noter que certaines remarques, même répétées sur le ton de la plaisanterie, risquent fort de créer des croyances limitantes. Il est aussi intéressant de réaliser que certains parents induisent de telles croyances non pas par méchanceté, mais par ignorance, en croyant même aider leurs enfants.

 

Le problème vient du fait qu'un petit enfant n'a pas le sens critique assez développé pour rejeter les dires de ses parents, de sa famille et de ses proches. Il absorbe généralement les propos qui lui sont adressés et ceux-ci ne seront pas questionnés automatiquement par la suite.

 

Ces commentaires et critiques vont s'inscrire dans son esprit et devenir des filtres inconscients. Ainsi tout événement et situation ultérieures seront compris et interpretés au travers de ces filtres. Et plus gênant encore, ces filtres se renforceront au fil du temps. Le problème est bien sûr qu'ils sont inconscients, donc appliqués automatiquement et non questionable facilement.

L'exemple d'une jeune femme et ses peurs

Laisser moi vous donner l'exemple d'une jeune femme désirant travailler sur ses multiples peurs: sortir de chez elle, la foule, conduire sa voiture, les situations nouvelles. En creusant ces peurs, nous en arrivons au fait qu'assez tôt ses parents lui ont inculqué le fait que le monde extérieur était dangereux. Bien sûr, ses parents avaient une intention positive derrière cette éducation : protéger leurs fille.

 

Mais au fil des années, la petite fille ayant intégré cela a fini par développer de multiples peurs associées aux dangers de l'extérieur. Et bien sûr, sa propre peur a fini par la mettre dans des situations dangereuses. A une occasion au volant, son angoisse était si forte qu'elle a effectivement provoqué un accident. Cet accident a alors validé la croyance que le monde extérieur était vraiment dangereux ... 

 

Et la boucle est bouclée. Voilà donc le modèle de renforcement d'une croyance limitante : une croyance non adaptée chez une personne entraine une action non adaptée dans une situation donnée; cette action elle-même va générer une réaction proportionnelle de l'environnement; et cette personne interprétera cette réaction dans le sens d'un renforcement de la croyance initiale.

De plus, cette femme avait bien conscience que ses peurs provenaient de son éducation, mais cette conscience là n'y changeait rien, les peurs étaient ancrées en elle.

L'exemple d'un homme face à son manque de confiance

Voilà un autre exemple d'un homme d'une quarantaine d'années qui vient me voir à cause d'un manque de confiance en soi, d'un sentiment d'infériorité face à son responsable et à certains collègues au travail. Il a participé à des cours traitant de la confiance en soi et a consulté un spécialiste, mais rien y fait. Il prend beaucoup trop de temps à réaliser certaines tâches car il a peur de faire une erreur; il panique dans les réunions lorsqu'il est interrogé sur son travail. Durant son entretien individuel annuel, lorsqu'il s'est plaint du fait qu'on lui donnait des tâches de moins en moins intéressantes, son responsable lui a rétorqué que les gens ne lui faisait pas confiance...

 

En le questionnant sur son éducation, ses parents, nous en arrivons au fait que son père lui répétait très régulièrement : "Ah ce que tu peut être bête !" Et d'autres choses dans le même ton. A nouveau, l'existence d'un filtre inconscient provoque une posture, ce qui entraine des retours de l'extérieur, et finit par renforçer le filtre inconscient.

 

Il est intéressant de remarquer que même avec des croyances limitantes, beaucoup des personnes concernées peuvent mener une vie sociale "normale", elles peuvent fonder une famille, ont un travail stable, des amis. Cependant maintenir cette vie sociale leurs demander souvent beaucoup plus d'effort et d'énergie.

Le mode d'action de l'hypnothérapie

Mais comment ces personnes 'prisonnières' de tels filtres peuvent donc s'en sortir ?

Si beaucoup de leurs expériences ne font que renforcer le filtre des croyances limitantes, comment y échapper ?

 

D'autant plus que même prendre conscience de l'origine du problème dans l'enfance ne suffit pas nécessairement à le résoudre. En effet, ce qui est ancré dans l'inconscient est difficilement neutralisé par la conscience. (Cependant, avoir fait un travail de recherche intérieure pour identifier ses croyances limitantes permet au moins de gagner du temps lors d'une session d'hypnothérapie. Car sinon, identifier une croyance limitante peut prendre un certain temps)

 

Une fois une croyance limitante débusquée, en hypnothérapie nous travaillons principalement avec l'inconscient du sujet, là ou se trouve le filtre limitant.

Le travail consiste principalement à retourner au moment même où la croyance a pris naissance afin de revisiter le passé. Il s'agit alors de mettre en perspective cette croyance à ce moment là, grace à la connaissance et aux ressources de l'adulte dans le présent. Puis à partir de ce temps "zéro" de la croyance, l'inconscient va adresser dans le passé toutes les autres situations ayant renforcées celle-ci.

Et ainsi, bien qu'elle reste inscrite dans l'inconscient, cette croyance perdra considérablement de sa force. Elle sera réinterprétée par le sujet lui-même grace à sa vision plus globale d'adulte, et à son regard critique.

 

Un point intéressant à noter ici : Lorsque nous nous rappelons d'un événement passé, ce n'est jamais l'événement initial qui est ré expérimenté dans le présent. La mémoire est en constante ré écriture, le cerveau se modifie continuellement. Ainsi la situation dont on se remémore s'inscrit dans le contexte cérébral du présent, et sera modifiée en fonction de ce contexte. Ainsi ré interpréter une croyance du passé, fait partie d'un processus naturel inhérent à l'esprit humain.

 

En conclusion, en tant que parents ou éducateurs, il est très important d'être vigilant à ce que nous véhiculons dans notre langage vis à vis des enfants; ce sont souvent les croyances limitantes non traitées des adultes qui tendent à resurgir en présence des enfants. Si des croyances limitantes se sont déjà développées au niveau inconscient et que leurs effets commencent à être difficiles à vivre, alors l'hypnose thérapeutique est une approche vraiment efficace pour dépasser ces limites inconscientes.

 

_____________________________________________________________________________________

N'hésitez pas à commenter cet article sur ma page Facebook :

https://www.facebook.com/hypnoParisRueil/


Derniers articles

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.